Gallimard

  • Le livre de la faim et de la soif est une chevauchée effrénée dans les contrées du conte et du roman picaresque. Le personnage central est le livre lui-même. Alter ego du narrateur, il entame de façon autonome des récits qu'il ne prend pas le temps d'achever, en quête d'une totalité irréalisable. Chaque fois, le livre s'aperçoit qu'en nommant les choses il les détruit et doit repartir à la recherche d'une autre réalité. Sa folle cavale nous emporte dans de nombreux pays, réels ou imaginaires, dans diverses époques, dans des langues différentes, car le livre n'est jamais rassasié. Ses récits empruntent leurs univers au western, au roman noir, au Talmud ou au Coran, aux poèmes de Michaux ou au roman de Cervantès, à Borges ou à Rabelais...
    Voyage entre les mondes, Le livre de la faim et de la soif embrasse ce XXIe siècle débutant de colères et de tremblements. Il s'agit, pour Camille de Toledo, d'allier dans une fiction labyrinthique la pensée et le rêve, la philosophie et la poésie, de fondre tous les possibles dans une narration sans limites. Une aventure littéraire exceptionnelle, vibrant à chaque page d'une joie d'inventer et d'une vitalité impressionnantes.

  • « Ne soyez pas surpris si le conditionnel triomphe de l'indicatif, c'est à cause des plans qu'on fait sur la comète, des comètes qui s'écrasent si nos calculs sont bons, des "si" hypothétiques qui, de fil en aiguille, brodent des histoires nouvelles autour des vieilles dentelles en vue d'une fête finale où le réel implose. » Ce roman retrace la résistible ascension de Léopold William Kacew, pionnier dans l'industrie du plaisir, qui déclenche, malgré lui, une insurrection d'abstinence et de chasteté. L'Inversion de Hieronymus Bosch - ou splendeurs et misères d'une régression capitaliste - est la fresque onirique, satirique et cruelle d'un monde rétréci, à l'américaine. Une histoire entamée à Paris-Texas qui s'achève au coeur de la vieille Europe dans une Vienne à feu et à sang.

empty