Jacques Guichard

  • Jean-Marie Fage est né à l'Isle-sur-la-Sorgue en 1925. En 1946, il se lie avec René Char avec qui il a entretenu pendant de nombreuses années une relation littéraire, amicale et épistolaire. Il fait aussi la connaissance d'Auguste Chabaud, dans son mas des Alpilles.
    Sa volonté de mener une vie d'artiste le conduit à Paris en 1950. Il apprend alors le métier de collaborateur d'architecte, et poursuit sa formation de peintre dans l'atelier d'André Lhote.
    De retour en Provence en 1963, il rencontre le peintre Louis Latapie qui l'ouvre à de nouvelles recherches plastiques qu'il développe après son installation à Goult en 1976.
    Dessinateur et coloriste, Jean-Marie Fage sonde le réel.
    Son univers pictural, des paysages aux ateliers, est toujours empreint de poésie.

  • Voici 50 nouvelles expériences plus étonnantes les unes que les autres pour surprendre vos amis lors d'une journée au jardin, à la campagne ou simplement sur votre terrasse : marcher sur l'eau, tirer la nappe sans faire tomber ce qui est sur la table, retourner un grand vase sans que l'eau s'écoule, dévier l'eau à distance, créer un double arc en ciel, transpercer un ballon sans qu'il explose !
    Après 50 expériences pour épater vos amis à table, voici de quoi étonner vos amis à nouveau ! Des expériences très faciles à réaliser avec les objets présents au jardin ou lors de pique-niques ou de promenades dans la nature. Pour chacune, une indication du matériel nécessaire, de ce qu'il faut avoir préparé à l'avance, de sa durée, le déroulé pas à pas, les gestes précis, les trucs pour la réussir à coup sûr.
    Vous épaterez doublement vos amis car, grâce aux « comment ça marche », vous pourrez leur fournir une explication simple et compréhensible des phénomènes scientifiques en jeu.
    Et pour ceux qui veulent en savoir plus, des compléments scientifiques et des indications sur les lieux où l'on peut observer ces phénomènes à grande échelle.

  • Sommaire. 1 Introduction Le droit et l'activité économique. 2 Le cadre institutionnel : les pouvoirs économiques publics et privés. 3 Le cadre institutionnel : l'organisation judiciaire. 4 Les sources de droit interne. 5 Les sources de droit international. 6 Les actes et les faits juridiques : notion et preuve. 7 Le contrat, source d'obligations. 8 L'accord des volontés, validité et nullité du contrat. 9 L'exécution du contrat. 10 Conditions et fondements de la responsabilité délictuelle. 11 Les différents régimes de la responsabilité civile délictuelle. 12 L'approche juridique de la notion d'entreprise. 13 L'entreprise commerciale. 14 L'entreprise individuelle et l'EURL. 15 L'entreprise sociétaire : contrat de société et personnalité morale. 16 L'entreprise sociétaire : responsabilité des associés, pouvoir et contrôle. Fiches méthode

  • Les A4 Foucher, nouveaux supports brefs, dynamiques, exhaustifs permettent de :

    - découvrir et analyser les enjeux des grands titres du référentiel d'économie et de droit, à travers des documents, - mobiliser, grâce à des entrainements globaux, les compétences méthodologiques requises à l'examen, - consolider les connaissances dans une synthèse.

  • Quels sont les véritables enjeux d'Internet? Comment évaluer l'importance de l'accessibilité au savoir technique? Internet amplifie-t-il les fractures sociales ou constitue-t-il un espace public plus transparent, plus universel? Pour répondre à ces questions, les auteurs analysent les pratiques de communication, de socialisation et d'exploration associées à Internet. Ils étudient certaines expériences innovatrices autour d'usages créatifs et proposent des réflexions vives et parfois controversées sur la nature et la culture d'Internet.

  • Chacun des chapitres se développe en trois étapes :
    - l'analyse de textes clés et d'actualité permet une découverte des notions grâce à un questionnement précis ;
    - des entraînements mobilisent les connaissances acquises et les compétences méthodologiques à maîtriser pour l'examen ;
    - une synthèse ordonne et met en perspective les concepts ainsi mis à jour.
    En fin d'ouvrage, les fiches méthodologiques présentent, pas à pas et par l'exemple, la démarche à suivre dans les grands exercices de l'épreuve.
    Les étudiants disposent ainsi d'un support complet d'apprentissage, d'entraînement et de révision.

  • Ces dialogues ont pour objectif d'aider les personnes à répondre au problème fondamental d'orientation auquel elles doivent faire face :

    Quelle direction donner à ma vie ? Quelle vie active pourra donner du sens à mon existence ?

    Le livre s'organise en cinq chapitres :

    Le premier « Par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ? » montre que les dialogues de conseil en life design visent à aider les personnes à trouver leur réponse à la question fondamentale d'orientation par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ?

    Ce chapitre a pour objectif, d'une part, de montrer la pertinence de ce type d'accompagnement en orientation dans nos sociétés et, d'autre part, d'en spécifier les caractères propres par rapport à d'autres formes d'interventions (telles que la guidance avec ou sans tests ou la formation à la recherche d'informations).

    Le deuxième « fondements conceptuels des dialogues de conseil en life design » présente le fondement théorique des dialogues de conseil en life design. À savoir : le modèle « Se faire soi » et ses développements ultérieurs.

    Le troisième chapitre « conduire les dialogues de conseil en life design » constitue le coeur de l'ouvrage. Il détaille la méthodologie d'un dialogue de conseil en life design, en illustrant par des exemples concrets - provenant de dialogues effectifs - les processus qui entrent en jeu dans la progression de la réflexion des demandeurs.

    Ce chapitre est une sorte de « mode d'emploi » décrivant un fil directeur que les professionnels accompagnant de tels dialogues doivent avoir à l'esprit pour les mettre en oeuvre.

    Ces dialogues de conseil se déroulent en quatre temps. Chaque temps peut comprendre un ou plusieurs entretiens. Le premier temps correspond à la construction de l'alliance de travail. Il s'agit d'établir un contrat de communication précis définissant les attentes réciproques des interlocuteurs. Le deuxième temps renvoie à une première formulation par le demandeur des grands domaines constitutifs de sa vie actuelle, des périodes importantes de son passé et de ses projets ou intentions d'avenir. Le troisième temps correspond au coeur du dialogue. En effet, il s'agit de l'engagement et du développement d'une réflexion approfondie basée sur une analyse précise des principales sphères d'activités et des expériences de vie du demandeur. Au cours de ce temps, des projets d'avenir peuvent être évoqués. Ils sont discutés, peuvent être validés ou modifiés. Enfin, avec le quatrième temps, le conseiller s'attache à aider le demandeur à définir des modalités pratiques et les activités dans lesquelles ce dernier doit s'engager pour atteindre son objectif.

    Ces quatre temps des dialogues sont présentés de manière très détaillée. La description est conçue comme un déroulé-type, qui doit être adapté aux spécificités de la personne. La démarche définit un cadre souple qu'il est possible d'adapter pour installer une interaction avec la personne.

    Tout au long de la présentation de la démarche, des exemples de dialogues réels sont proposés à titre illustratif.

    Le quatrième chapitre « techniques d'entretiens non directifs ou semi-directifs mises en oeuvre dans ces dialogues » s'adresse aux professionnels qui seraient peu familiarisés avec les techniques des entretiens de conseil non-directifs ou semi-directifs.

    La première partie du chapitre présente le lien fondamental qui existe entre les principes de la non-directivité et l'épistémologie constructiviste sur laquelle reposent les dialogues de conseil en life design. La deuxième partie explicite l'importance de l'attitude d'écoute de compréhension dans une telle démarche. La troisième partie décrit le rôle qu'une utilisation adéquate de certaines techniques d'entretien non-directif ou semi-directif, telles que la question, le reflet ou la reformulation, le résumé, le silence, la confrontation, la focalisation jouent dans ce processus d'accompagnement.

    Le cinquième chapitre « Former et se former à la pratique des dialogues de conseil en life design » s'adresse à des animateurs de formations destinées à préparer des conseillers à la pratique des dialogues de conseil en life design. Il propose des pistes, des schémas pédagogiques et des exercices visant à permettre à ces conseillers d'être à l'aise dans la mise en oeuvre de tels dialogues.

empty