Sciences & Techniques

  • La promesse

    Michele Ouimet

    • Boreal
    • 12 Janvier 2015

    Louise Durand est grand reporter pour un quotidien montréalais. Elle a la sensibilité à fleur de peau d'une femme qui a été témoin de trop de tragédies et la combativité de celle qui doit, pour survivre dans son milieu où la concurrence est féroce, donner plus de coups qu'elle n'en reçoit.

    Au cours d'une mission à Kaboul, Louise fait la connaissance de Soraya, jeune Afghane mariée de force à un époux violent qu'elle a fui. Elle habite dans un refuge tenu par Farida, qui se bat pour toutes les victimes de crimes d'honneur. Touchée par le courage des deux femmes, par la détresse de Soraya, Louise promet d'aider celle-ci. Elle lui promet de la soutenir si elle accepte de venir à Montréal, à titre de réfugiée.

    C'est à cause de cette promesse que Soraya, pour la première fois de sa vie, quitte son pays, sa culture, pour faire la longue route qui la mènera vers un autre monde, où elle pourra enfin aimer et vivre librement.

    « La Promesse » propose une fine réflexion sur la fragilité des idéaux, sur la difficulté de venir en aide aux êtres dont le destin nous émeut, sur l'amitié au féminin.

  • Norman Bethune

    Adrienne Clarkson

    • Boreal
    • 1 Décembre 2009

    Il a le statut de héros en Chine, pourtant c'est en Ontario que Norman Bethune est né, et c'est à Montréal qu'il pratiquait la médecine quand il s'est embarqué pour aller soutenir les républicains dans la guerre civile espagnole. En plus d'avoir apporté une contribution majeure à la médecine de guerre - c'est à lui qu'on doit les premières transfusions réalisées sur le champ de bataille -, il fut un activiste infatigable, aussi bien au Canada qu'à l'étranger, qui a donné sa vie pour les causes auxquelles il croyait. Honni par les uns, sous prétexte qu'il était communiste, encensé par les autres, Norman Bethune était un homme complexe, contradictoire, dont la vie et les amours étaient plus grandes que nature.
    />

  • Quels sont les véritables besoins que nous devons satisfaire pour vivre une vie pleine ? Voilà la question que se pose David Suzuki. Il commence par présenter l'être humain comme un enfant de la Terre qui dépend, pour sa survie, de l'air, de l'eau, du sol et de l'énergie du soleil. Il montre comment nous sommes génétiquement programmés pour cohabiter avec les autres créatures vivantes, et combien nous souffrons quand cette cohabitation ne se révèle pas harmonieuse. Il analyse ces profonds besoins spirituels, qui sont les fondements mêmes d'un monde gouverné par l'amour.

  • Imaginons un instant que David Suzuki ait voulu résumer sa pensée et son action dans une seule et ultime conférence. C'est exactement ce qu'il a fait en décembre 2009. Le texte qu'il publie maintenant reprend celui de la conférence, tout en l'élargissant et en partageant avec nous sa vision de l'avenir.

    Au cours de sa vie, David Suzuki a été témoin d'un bond extraordinaire dans les sciences en même temps que d'une profonde transformation de nos liens avec la planète. La population humaine a triplé, l'économie mondialisée a laissé une empreinte écologique indélébile, les moyens que la technologie met à notre disposition ont été décuplés. Toutes ces transformations ont eu des effets directs sur les écosystèmes et, conséquemment, sur notre bien-être.

    Afin de survivre à cette situation de crise, il nous faudra reconnaître que les lois de la nature ont priorité sur les lois de l'économie, car la planète ne peut tout simplement plus supporter ce développement débridé. Il nous faudra également reconnaître les limites du fonctionnalisme scientifique et adopter un point de vue plus holistique. Encore plus important, peut-être, il nous faudra inventer une solidarité de l'espèce humaine pour que nous puissions surmonter les problèmes qui se posent à nous.

    Suzuki conclut en insistant sur le fait que le changement commence avec chacun de nous. Tout ce qu'il nous faut, c'est de l'imagination et de la conviction, et la foi dans la générosité sans borne de notre mère la Terre.


    L'auteur David Suzuki est un généticien et un écologiste reconnu. Grand communicateur et activiste reconnu, il dirige une fondation qui porte son nom. Il a écrit une quarantaine de livres, dont L'Équilibre sacré, redécouvrir sa place dans la nature (2003) et L'Arbre, une vie (2005). Il est lauréat du prix Kalinga pour la science de l'Unesco. Il s'est vu décerner la médaille des Nations unies pour l'environnement. Il vit à Vancouver Arguments de ventes - Pour découvrir ou redécouvrir la pensée d'un ardent écologiste et comprendre les sources de son engagement face à la planète ;
    - Pour les écologistes convaincus ou ceux qui souhaitent se familiariser avec les concepts de développement durable ;
    - une source d'inspiration pour tous ceux qui désirent apporter une contribution au changement, tant sur le plan environnemental que sur le plan social.

  • Essai Nouveauté Automne 2010 Informations génériques Titre : La Déclaration d'interdépendance Coll. :Auteur(s) : David Suzuki Éditeur : Éditions du BoréalDate de MEV : 4 novembre 2010Format : 13,5 x 21 cmPrix : 12 €Nombre de pages : 72ISBN : 978-2-7646-2024-3 Contenu du livre Composée par David Suzuki et un groupe de militants à la veille du Sommet de la Terre, tenu sous l'égide des Nations Unies à Rio de Janeiro en 1992, la déclaration d'interdépendance est un credo écologiste et un vibrant appel à l'action. Cet énoncé lumineux des grands principes de la lutte en faveur de l'environnement nourrit nos rêves de survie de la planète et montre la voie à l'humanité dans l'élaboration d'une nouvelle politique de l'espoir qui favorise la connexion et l'interdépendance. Dans cette superbe édition, chaque phrase de la déclaration est mise en lumière par les dessins de l'artiste Michael Nicoll Yahgulanaas.Suivie d'une réflexion signée David Suzuki et d'une postface de Tara Cullis, la déclaration d'interdépendance célèbre l'histoire et les idéaux du mouvement écologiste.

    L'art de Michael Nicoll Yahgulanaas s'inspire librement des techniques traditionnelles du peuple haida, nation autochtone de l'ouest du Canada, et porte la marque de ses nombreuses années de combat en faveur de l'environnement.

    L'auteur Généticien, écrivain et communicateur, David Suzuki est reconnu dans le monde entier comme un des plus grands promoteurs du développement durable.

    Échos de la presse " Par l'utilisation d'une prose poétique et de mots simples mais justes, les auteurs souhaitent toucher l'humanité toute entière. " Anabel Cossette Civitella - Le Délit Arguments de vente - Un joli livre cadeau à prix abordable - Un appel à la mobilisation pour tous ceux qui s'intéressent aux questions environnementales - Magnifiques illustrations d'un artiste amérindien ??

    ??

    ??

    ??

    2

empty